Skip to content
Back to navigation

Initiatives relatives au vieillissement et la santé mentale au Centre de recherche SE Health—Recherche et action

Initiatives relatives au vieillissement et la santé mentale

De 2018 à 2021: Identification des priorités

Le Centre de recherche SE Health s’est associé au bureau national de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) et à un comité directeur de spécialistes ayant une expérience vécue pour identifier les principales questions de recherche sur le vieillissement et la santé mentale qui, selon les Canadiens, n’ont encore trouvé aucune réponse. Ce travail a été mené à l’aide de deux sondages nationaux, un examen rapide de la documentation et d’une série d’ateliers en ligne auxquels ont participé 52 aînés, proches aidants et prestataires de soins de santé/sociaux de partout au Canada.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le processus que nous avons suivi, vous pouvez lire le résumé détaillé du projet (en anglais) OU regarder une présentation vidéo sur le projet (en anglais). Vous pouvez également en lire plus ci-dessous et consulter la liste complète des 42 questions.

De 2021 à maintenant : Mobiliser les connaissances et stimuler l’action

Le Canadian Aging Action, Research, and Education (CAARE) for Mental Health Group (en français, le Groupe canadien d’action, de recherche et d’éducation sur le vieillissement [CAARE] pour la santé mentale) mobilise les connaissances portant sur les questions laissées sans réponse et celles pour lesquelles il en existe une. Il cherche ainsi à changer positivement les choses en matière de soins, de soutien et de traitement de la santé mentale et du vieillissement au Canada. Voyez ci-dessous pour en savoir plus sur nos objectifs et nos activités.

Soyez à nos côtés pour défendre le vieillissement et la santé mentale au Canada! Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière de participer au groupe CAARE, veuillez contacter Elizabeth Kalles à elizabethkalles@sehc.com.

De 2022 à 2025 : La recherche pour aborder les questions prioritaires

Nous concevons conjointement des conversations pragmatiques axées sur la santé mentale; celles-ci se tiennent entre les prestataires de soins et les Canadiens vieillissants de la communauté. En partenariat avec un groupe de travail de spécialistes ayant une expérience vécue de partout au Canada ainsi que des chercheurs de l’Université de Waterloo, de l’Université de la Colombie-Britannique (Okanagan) et de l’Université St. Francis Xavier, nous abordons les principales questions de recherche laissées sans réponse et celles pour lesquelles il en existe une. Voyez ci-dessous pour en savoir plus sur notre processus et sur la manière de vous impliquer.

Si vous souhaitez participer au projet ou vous joindre à notre groupe de travail, veuillez contacter Olinda Habib Perez à olindahabibperez@uwaterloo.ca

  • Identifier les 10 principales questions de recherche laissées sans réponse sur le vieillissement et la santé mentale selon les Canadiens
    Aperçu du projet
    Entre 2018 et 2020, 305 Canadiens ont répondu à un premier sondage et indiqué 42 priorités liées au vieillissement et aux soins, au soutien et au traitement en santé mentale. Lors d’un deuxième sondage, 703 Canadiens ont identifié les 10 principales questions de recherche laissées sans réponse. Le premier sondage a permis d’établir une liste de 18 questions prioritaires. En avril 2021, 52 aînés, proches aidants et prestataires de soins de santé et sociaux de partout au Canada se sont réunis dans le cadre d’une série d’ateliers pour classer les 10 questions les plus importantes. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre processus et savoir pourquoi ce travail est important, veuillez prendre connaissance du résumé détaillé du projet (en anglais). 

    Vous trouverez ci-dessous la liste des 42 questions initiales identifiées dans le premier sondage. Elles ont été filtrées, priorisées et classées afin d’établir la liste des 10 questions principales. Les questions soulignées (#1, #26) sont celles pour lesquelles nous cherchons à trouver des réponses.

    Si vous souhaitez apporter des éléments de réponse à une question, nous voulons vous entendre. Merci de contacter Elizabeth Kalles à elizabethkalles@sehc.com pour nous donner plus de détails!
     
    Les 10 principales questions sur le vieillissement et la santé mentale laissées sans réponse au Canada
    Ces questions ont été identifiées lors du premier sondage. Après un rapide examen des récentes données probantes, il s’est avéré qu’elles étaient sans réponse. Elles ont été priorisées lors du deuxième sondage et classées à l’aide d’une série de 4 ateliers en ligne.
    1. Comment les prestataires de soins de santé qui ne sont pas des spécialistes de la santé mentale peuvent-ils aiguiser leurs compétences pour fournir des soins dans ce domaine aux aînés? (p. ex., médecins de famille, préposés aux services de soutien à la personne, infirmières, thérapeutes en réadaptation, etc.)
    1. Quel type de soutien minimise-t-il les effets de la solitude sur la santé mentale des personnes socialement isolées?
    1.  Comment les aînés et les proches aidants peuvent-ils mieux accéder à des soins de santé mentale lorsqu’ils en ont besoin? (p. ex., emplacement, coût, technologie)
    1. À quoi ressemblent les soins de santé mentale centrés sur la personne pour les aînés? (p. ex., répondre aux besoins et préférences individuels)
    1. Quels sont les défis et les opportunités associés à l’utilisation de la technologie pour soutenir et fournir des soins de santé mentale aux aînés?
    1. De quels soins de santé mentale les aînés ont-ils besoin pendant leurs transitions? (p. ex., de l’hôpital au domicile; du domicile aux établissement de soins de longue durée, etc.)
    1. Comment les prestataires de soins de santé mentale peuvent-ils mieux se protéger contre l’épuisement lorsqu’ils prodiguent des soins aux aînés?
    1. Comment la planification des soins de santé mentale peut-elle mieux inclure les points de vue des aidants naturels? (p. ex., prise de décision partagée)
    1. Quels soutiens financiers ou ressources sont-ils les plus utiles aux aînés qui n’ont pas les moyens de se payer des soins de santé mentale?
    1. De quels services de santé et services sociaux les proches aidants d’aînés ayant des problèmes de santé mentale ont-ils le plus besoin?
    Questions laissées sans réponse sur le vieillissement et la santé mentale au Canada (qui n’ont pas été reprises dans la liste des 10 questions les plus importantes)
    Ces questions ont été identifiées lors du premier sondage. Après un rapide examen des récentes données probantes, il s’est avéré qu’elles étaient sans réponse. Elles n’ont pas été priorisées lors du 2e sondage, ou n’ont pas été classées dans la liste des 10 questions sans réponse lors des ateliers en ligne.
    1. Quels soutiens en santé mentale sont-ils nécessaires dans les établissements de soins de longue durée?
    1. De quel soutien les personnes âgées aux prises avec des problèmes de toxicomanie et de dépendance ont-elles besoin? (p. ex., cannabis, alcool, médicaments sur ordonnance, jeu, etc.)
    1. De quel soutien les proches aidants ont-ils besoin lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec les soins de santé mentale prodigués à la personne âgée qu’ils accompagnent?
    1. Comment le soutien par les pairs peut-il être utilisé pour améliorer les soins de santé mentale des personnes âgées?
    1. En quoi les options de traitement diffèrent-elles/devraient-elles différer pour les aînés par rapport à la population générale?
    1. Quelles informations peuvent-elles aider les gens à comprendre les différences entre la santé mentale et la santé cognitive?
    1. La réduction des obstacles financiers empêchant d’accéder aux soins de santé mentale améliorerait-elle l’utilisation de ces services par les aînés?
    1. Comment le financement des soins de santé au niveau du système peut-il être réparti pour donner la priorité au soutien, aux soins et au traitement en santé mentale des personnes âgées?
    1. Comment puis-je aider les autres et moi-même à réduire la stigmatisation liée au vieillissement et à la santé mentale?
    1. Qu’est-ce qui aide à lutter contre la peur des changements de vie imprévisibles/inattendus? (p. ex., perte d’emploi, divorce, décès)
    1. Comment puis-je ou d’autres personnes peuvent-elles fournir un soutien pour les besoins en santé mentale d’une personne âgée?
    1. Comment mieux répondre aux préoccupations des aînés concernant l’utilisation de services de santé mentale comme le counseling?
    1. Comment les informations sur le vieillissement et la santé mentale accessibles au public incluent-elles les différents groupes culturels et linguistiques?
    1. Quels soutiens aident-ils à protéger la santé mentale avant et pendant les transitions/changements attendus de la vie? (p. ex., retraite)
    1. Comment les prestataires de soins de santé mentale peuvent-ils s’assurer que les patients âgés se sentent physiquement et émotionnellement en sécurité pendant le traitement?
    Questions sur le vieillissement et la santé mentale ayant trouvé une réponse
    Ces questions ont été identifiées lors du premier sondage et un rapide examen des récentes données probantes a permis de trouver une réponse.
    1. Existe-t-il des outils simples pour aider les gens à identifier les signes positifs ou négatifs de santé mentale chez eux ou autrui?
    1. Quels soutiens peuvent-ils aider les gens à se préparer aux changements physiques et mentaux à mesure du vieillissement? (p. ex., mobilité ou mémoire réduite)
    1. Quels soutiens permettent-ils d’aider les proches aidants à protéger leur bien-être mental lorsqu’ils s’occupent de personnes ayant des problèmes de santé mentale?
    1. Comment les navigateurs de soins peuvent-ils aider les personnes âgées et les proches aidants à obtenir le soutien en santé mentale dont ils ont besoin?
    1. Quelles statistiques existent pour décrire la santé mentale liée à l’âge au Canada?
    1. Quelle formation favorise-t-elle l’emploi et la productivité plus tard dans la vie?
    1. Quel soutien est-il nécessaire pour que les personnes âgées bénéficient de la continuité des soins de santé mentale?
    1. Comment les prestataires de soins de santé physique et de santé mentale peuvent-ils mieux travailler ensemble pour prendre soin des personnes âgées?
    1. En quoi les soins de santé mentale des personnes âgées (c.-à-d. les soins de santé mentale gériatriques) diffèrent-ils des soins de santé mentale généraux?
    1. À quoi ressemblent des soins à domicile efficaces pour les personnes âgées ayant des problèmes de santé mentale et leurs proches aidants?
    1. Quelle est l’incidence des déterminants sociaux et structurels de la santé sur les soins de santé mentale chez les personnes âgées? (p. ex., revenu, lieu, origine ethnique, etc.)
    1. Quelles informations sont-elles nécessaires pour guider le soutien, les soins et le traitement de la dépression chez les personnes âgées?
    1. Quel type de prévention/d’intervention précoce est-elle efficace pour le traitement des problèmes de santé mentale chez les personnes âgées?
    1. Quels traitements alternatifs sont-ils disponibles pour soutenir la santé mentale d’une manière qui minimisera les perturbations dans la vie quotidienne des personnes âgées?
    1. Quelles informations sont-elles disponibles sur l’aide médicale à mourir pour les personnes âgées aux prises avec des maladies mentales?
    1. Comment mieux promouvoir les traitements en santé mentale auprès des personnes âgées atteintes de maladies mentales?
    1. Comment les prestataires de soins s’assurent-ils que les médicaments de leurs patients sont correctement prescrits et qu’ils les utilisent pour traiter leurs problèmes de santé mentale?
  • Le groupe Canadian Aging Action, Research, and Education (CAARE) for Mental Health
    Activités en cours
    Nous cherchons actuellement à augmenter le nombre de nos participants!

    Si vous souhaitez vous impliquer dans le groupe CAARE ou si vous connaissez quelqu’un qui peut nous aider à atteindre nos objectifs, envoyez un courriel à la cheffe de projet du groupe CAARE, Elizabeth Kalles à elizabethkalles@sehc.com pour en savoir plus.

    En participant au groupe CAARE, vous assisterez à des réunions trimestrielles en ligne, évaluerez le matériel de mobilisation des connaissances et diffuserez des informations sur le groupe ainsi que des questions sans réponse/des réponses auprès de votre réseau.

    Aperçu du groupe CAARE
    Les travaux du groupe CAARE sont ancrés dans les questions prioritaires sur le vieillissement et la santé mentale qui ont été identifiées ci-dessus. Le groupe tente de toucher 3 publics, tout en apportant des changements au Canada : les Canadiens vieillissants, les chercheurs en santé et les décideurs (y compris les décideurs politiques et les bailleurs de fonds).

    En tant que groupe, nos objectifs sont les suivants :
    1. établir et entretenir des partenariats authentiques pour faire progresser les soins, le soutien et le traitement de la santé mentale;
    2. soutenir la conception conjointe et la réalisation de projets de recherche et pragmatiques pour aborder les questions prioritaires identifiées par les Canadiens; et
    3. plaider en faveur d’un meilleur financement et/ou demander un financement supplémentaire pour soutenir les priorités et les activités du groupe.
    Notre engagement
    Le groupe CAARE s’engage à adopter des pratiques inclusives et équitables et à travailler avec vous pour éliminer tout obstacle que vous ou d’autres personnes pourriez rencontrer. Voici quelques-unes des mesures que nous avons mises en œuvre :
    • envoi de documents par la poste avant la réunion;
    • paiement d’honoraires en remerciement du temps passé;
    • flexibilité des horaires (y compris avec différents fuseaux horaires);
    • assistance téléphonique et vidéo pour les réunions;
    • réunions individuelles organisées à l’avance à des fins d’information sur le projet;
    • traduction de documents en français;
    • opportunités synchrones et asynchrones de fournir des commentaires;
    • commentaires axés sur l’expérience plutôt que sur la hiérarchie; et
    • un dialogue/engagement informel.
    leaf-cihr-colour-portrait-en.jpgLe groupe CAARE for Mental Health est soutenu par la Subvention de soutien à la mobilisation des connaissances du secteur bénévole 2022 de l’Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé (IRSC) et facilité par le Centre de recherche SE Health.
  • Concevoir conjointement des conversations pragmatiques sur la santé mentale entre les prestataires de soins et les Canadiens vieillissants dans la communauté

    Activités en cours
    Nous recherchons également de nouveaux participants à notre groupe de travail pancanadien! Si vous souhaitez vous joindre à nous ou si vous avez des questions, veuillez envoyer un courriel à la cheffe du projet, Olinda Habib Perez à olindahabibperez@uwaterloo.ca. En participant au groupe, vous assisterez à des réunions trimestrielles, évaluerez les activités associées au projet (p. ex., les stratégies de recrutement, les affiches de mobilisation des connaissances) et diffuserez le matériel du projet auprès des membres de votre réseau.

    Aperçu du projet
    L’objectif global de ce projet est de concevoir et de tester conjointement une approche fondée sur des données probantes pour que les prestataires de soins à domicile et en milieu communautaire et les personnes âgées puissent avoir des conversations sur la santé mentale lors des interactions qui ont lieu pendant leurs soins de routine en milieu rural et urbain au Canada. Découvrez-en plus sur notre processus dans ce résumé détaillé du projet. Guidés par le Participatory Research to Action (PR2A) Framework, nous travaillons en partenariat avec des spécialistes ayant une expérience vécue à toutes les étapes de la recherche.

    Au cours de la première phase du projet, nous organiserons une série de 4 ateliers en ligne avec des personnes âgées, des proches aidants et des prestataires de soins de santé/sociaux pour adapter/valider le modèle du continuum de la santé mentale et l’utiliser avec des aînés dans les établissements de santé communautaire et de soins sociaux. À la suite des ateliers, nous mènerons un sondage en ligne auprès d’environ 1000 Canadiens vieillissants, proches aidants et prestataires de soins de santé/sociaux qui évalueront s’ils sont d’accord (ou non) avec le modèle adapté/validé.

    Partenaires du projet
    Ce projet est éclairé par un groupe de travail composé de spécialistes ayant une expérience vécue. Il comprend des personnes âgées, des proches aidants et des prestataires de soins de santé et de services sociaux de partout au Canada. Les participants :

    • guideront l’orientation du projet;
    • soutiendront divers engagements communautaires lors des activités de recherche (p. ex., ils aideront à diffuser le matériel de recrutement);
    • aideront à créer des outils de collecte de données et à les analyser; et ils
    • participeront à la création de résumés, de rapports, d’articles et d’autres communications sur le projet et les résultats avec les participants, les autres chercheurs, les décideurs en santé et le grand public.

    Les chercheurs impliqués dans le projet sont basés à l’Université de Waterloo, à l’Université de la Colombie-Britannique (Okanagan), à l’Université St. Francis Xavier et au Centre de recherche SE Health.

    Cette recherche est financée par la Subvention de fonctionnement des Instituts de recherche en santé du Canada : Addressing the Wider Health Impacts of COVID-19 (Répondre aux répercussions plus larges de la COVID-19 sur la santé). Lisez l’annonce de financement de l’Université de Waterloo au sujet du projet.